Dent Nature

Dent Nature
Toxicité des dents dévitalisées

Les dents dévitalisées ou ayant subi un traitement radiculaire, sont-elles vraiment inoffensives?

Voici l'opinion des partisans des traitements endodontiques:


Les traitements radiculaires couronnés de succès sont sûrs.
Les clichés radiologiques informent exactement sur la réussite.
Du fait de l’application d’antibiotiques, la théorie de l’infection focale (= effets à distance) a cessé de jouer un rôle important.
Les traitements modernes permettent d’exclure tout effet à distance de dents ayant subi un traitement radiculaire.

Voici l'opinion des critiques des traitements endodontiques:


Les traitements radiculaires peuvent être à la source de nombreuses maladies systémiques et organiques.
Les clichés radiologiques ne permettent aucune évaluation exacte des répercussions sur lórganisme.
Les bactéries peuvent survivre dans des dents traitées endodontiquement.
Les dents avec des obturations radiculaires peuvent dégager des toxines.

L'aspect Réflexologie dentaire


Les toxines des dents dévitalisées (putrescine, cadavérine...) peuvent, par la voie sanguine, accompagnées plus ou moins de leurs bactéries souches, se diffuser dans la totalité de l’organisme et aller se fixer sur les articulations ou sur le cœur. Mais en dentisterie holistique on sait que chaque dent est reliée à un organe et une fonction. On s’est rendu compte que chaque dent dévitalisée pouvait avoir une action bien précise sur un organe.

- Par exemple une infection sur les incisives centrales du haut peut provoquer des problèmes du rythme cardiaque,
- Les canines, autant en haut qu’en bas, peuvent être en relation avec les yeux, baisse de la vue, glaucome,
- Les premières molaires du haut peuvent être en relation avec des brulures d’estomac.
- Les deuxièmes molaires en haut peuvent être en lien avec des vertiges et
- Les premières molaires du bas sont en lien avec les organes de reproduction, c’est-à-dire avec de la stérilité, des kystes ovariens ou des troubles sexuels.

Chez les sportifs, les dents dévitalisées ont très fréquemment été associés à des tendinites à répétition, des pertes de performance, ou des claquages musculaires qui ne cicatrisent pas.

Dents dévitalisées et cancers

Plus récemment des chercheurs ont fait le lien entre les dents dévitalisées et l’apparition de cancer. Le Docteur Robert JOHNS a étudié 300 cas de cancer du sein, chez ces personnes 93 % des femmes atteintes d’un cancer du sein avaient des dents dévitalisées et 7 % avaient une autre pathologie buccale. Les tumeurs dans la majorité des cas se produisent du même coté du corps que la dent dévitalisée. Le docteur JOHNS affirme que des toxines de bactéries dans une dent sont capables d’inhiber des protéines qui suppriment le développement des tumeurs. Le Docteur Joseph ISSELS qui s’occupe de patients cancéreux depuis 40 ans, estime que 97 % des personnes en stade terminal avaient des dents dévitalisées.



Il faut toutefois éviter de se retrouver édenté, avec toujours les mêmes problèmes de santé. Donc l'extraction ou non se discute, et se réfléchit ensemble, praticien, et patient.