Dent Nature

Dent Nature
Du vécu!

 
  • Une patiente en vacances perd un énorme plombage qu'elle avale. Tout le reste de ses vacances, elle va souffrir de désordres digestifs, nausées, vomissements qui ne répondent à aucun traitement classique (ercéfuryl). Les émanations de mercure ont été réactivées par la perte d'une partie du plombage.
 
  • Un patient a dans sa bouche 10 amalgames. Tout se passe bien jusqu'au jour où on lui place une prothèse de genou en titane. Deux à trois mois plus tard, il se plaint de vertiges importants, état grippal, problèmes de sommeil. Il est à ce jour en arrêt de travail depuis plusieurs semaines car il ne sait peut plus prendre le risque de conduire tellement ses vertiges sont importants.

    Les médecins lui font subir toutes les analyses afin de comprendre ce qui lui arrive, mais ne trouvent rien. Il m'a aussi rapporté qu'il ne supporte aucun métal pour ses lunettes, sauf une armature en titane. Le métal se fait systématiquement "ronger" et sa monture devient comme du papier émeri. 

    Le test Melisa ne révèle aucune allergie aux métaux dentaires, mais par contre un effet de pile important est présent sur deux obturations. Dès le retrait de l'une d'elles, les problèmes de sommeil sont oubliés, sa rhinite diminue, les acouphènes aussi, bref, tous les symptômes dont il souffait s'atténuent. 
     
 
  • Une patiente vient me trouver avec des douleurs importantes sur une molaire inférieure dévitalisée. Elle ne sait plus mordre ni brosser ses dents, ni même poser le doigt sur sa dent. Cette dent est dévitalisée. En retirant l'amalgame, la douleur est partie instantanément.
 
  • Une patiente vient me trouver car elle souffre de dépression et salive amère et épaisse, faits qu'elle attribue à la pose de trois gros plombages gris. Le médecin du travail l'a vue et lui a conseillé de voir un psy et de prendre des anti-dépresseurs. Elle n'a jamais accepté de prendre les anti-dépresseurs. Après le retrait des trois plombages gris, tout est revenu à la normale.
 
 
  • Une patiente a des douleurs journalières qui remontent le long de son nez, sous l'oeil et jusque dans le côté de la tête. La patiente m'indique que cela vient nettement d'une prémolaire supérieure dévitalisée. Après avoir retiré le plombage métallique et raccourci la vis qui faisait comme un clou dans sa racine (pas moyen de l'ôter tout à fait), et après avoir reconstitué cette dent en résine composite, la douleur s'est d'abord atténuée rapidement. Quelques semaines plus tard, c'est totalement indolore.
  •  Un patient vient me voir car il ne sait plus lever son épaule droite, et fait de la kiné depuis plusieurs semaines sans amélioration. Après mesure des courant électriques en bouche, et dépose de deux amalgames, la mobilité de l'épaule redevient normale instantanément, le blocage des méridiens étant levé.